Visite d’une centrale nucléaire

Vous commencez à être habitués aux articles concernant ce domaine dans la rubrique sciences, mais celui-ci s’imposait : il y a quelque temps, j’ai eu la chance de pouvoir visiter la centrale nucléaire de Belleville ! Une visite en famille qui s’est révélée amusante et surtout extrêmement enrichissante.


La centrale de Belleville, située dans la région du Centre-Val de Loire, est l’une des quatre centrales au bord de la Loire et des dix-huit que l’on compte en France depuis la fermeture de Fessenheim en 2020 - centrales fournissant aujourd’hui environ 78 % de notre électricité. Elle est constituée de deux réacteurs distincts, ayant chacun une puissance de 1 300 W. C’est environ l'équivalent de ce que fournissent 600 éoliennes. En temps normal, la structure nécessite 1 000 employés.


Arrivé sur place, l’employé d’EDF chargé de nous faire la présentation nous a expliqué le fonctionnement théorique de la centrale. Il explique le fonctionnement de la fission nucléaire (détaillé dans des précédents articles) constituant la source d’énergie qui, sous forme de chaleur, chauffe un circuit primaire d’eau. Cette eau, sous forte pression pour rester liquide, chauffe un circuit secondaire d’eau, lui sous forme de vapeur. Cette vapeur, aussi sous haute pression, pousse des turbines, convertissant ainsi l’énergie thermique en énergie mécanique. Cette énergie mécanique est ensuite convertie en électricité à l’aide d’un alternateur. L’eau de ce deuxième circuit est continuellement rafraîchie par le circuit tertiaire ou de rafraîchissement, qui tire sa source directement de la Loire en l’occurrence. C’est la fonction de l’immense dôme cracheur de vapeur que l’on observe en premier dans beaucoup de centrales : ce n’est pas là que se déroule la réaction, mais là où la vapeur est refroidie afin de réguler la chaleur obtenue.



Centrale nucléaire de Belleville
Centrale nucléaire de Belleville - edf.fr

Après cette présentation qui s’est faite dans le pavillon d’accueil, direction l’intérieur de la centrale munis de surchaussures, veste de travail, charlotte, casque et lunettes - indispensables pour pénétrer dans certaines salles. Nous visitons la salle de contrôle : ce centre est primordial pour assurer la sécurité de la centrale, en réunissant toutes les commandes qui y sont nécessaires. Par exemple, en cas de perte de contrôle de la réaction, celle-ci peut être stoppée en deux secondes par force gravitationnelle, même en cas de panne de courant électrique !


Si le cœur de la centrale où a lieu la réaction est interdit au public pour des raisons de sécurité, nous avons pu visiter la salle des machines où le circuit secondaire accomplit sa fonction : faire tourner les turbines pour produire l’électricité. Sous la chaleur tropicale qui règne dans la salle, nous observons la turbine, l’alternateur et tous les tuyaux du circuit d’eau.


Après trois heures de visite, nous nous séparons du groupe et quittons les lieux (après avoir récupéré nos téléphones, interdits dans la centrale). Ce parcours nous aura permis de comprendre les enjeux, surtout sécuritaires, d'une centrale nucléaire, et je le recommande à tous : gratuitement, vous pouvez faire la demande chez EDF pour visiter une centrale !


Harris Albouchi