top of page

Les Secrets des Anneaux

465 millions de dollars. C'est le budget consacré à la nouvelle série d'Amazon Prime Video, dont l'intrigue se déroulera en Terre du Milieu, lieu mythique créée par J. R. R. Tolkien dans sa série de livres Le Seigneur des anneaux. Sa sortie est prévue pour septembre 2022. On sait peu de choses sur son intrigue, si ce n'est qu'elle aura lieu plusieurs milliers d'années avant les événements de la célèbre trilogie réalisée il y a vingt ans par le néo-zélandais Peter Jackson. Alors c'est peut-être le bon moment pour revenir sur quelques anecdotes du tournage de ce succès cinématographique parmi les plus appréciés.





Parmi les nombreuses créatures représentées dans les films du Seigneur des anneaux se trouvent bien sûr les Orques. Ces répugnants individus, au service du vil Sauron, ont tous des apparences assez peu attrayantes. Peter Jackson n'a pas manqué l'occasion de faire un clin d'œil à un ancien collègue, qui n'était autre que le tristement célèbre Harvey Weinstein. Lorsqu'il dirigeait la société de production Miramax, celui qui purge désormais une peine de 140 ans de prison pour viols et agressions sexuelles avait imposé des conditions drastiques au réalisateur du Seigneur des anneaux. Frustré, celui-ci démissionna et décrocha finalement un contrat avec New Line Cinema. Mais il garda en mémoire ce petit épisode et prit sa revanche de façon assez cocasse. Ainsi, le maquillage d'un des Orques est conçu pour ressembler… à Harvey Weinstein.



Harvey Weinstein. Source photo : telerama.fr



Dans Les Deux Tours, deuxième épisode de la trilogie, on découvre Theoden, roi de Rohan. Au début du film, le monarque, sous l'emprise d'un maléfice de Saroumane, est incapable de gouverner. Une fois guéri par Gandalf, il reprend sa couronne, mais apprend que son fils est mort au combat. Au moment de l'enterrer, le souverain prononce cette phrase : "No parents should have to bury their child", c'est-à-dire "Aucun parent ne devrait enterrer son enfant". Or, Bernard Hill, interprète de Theoden, l'a tout simplement improvisé. Il avait auparavant rencontré une femme qui lui avait parlé de la mort de son enfant et cela l'avait particulièrement marqué, d'autant plus qu'il jouait sous le regard de son propre fils, qu'il avait amené sur le tournage.


Theoden, roi de Rohan, disant, "No parents should have to bury their child". Source photo : DashFUN


Vous n'êtes peut-être pas sans savoir qu'un dessin animé du Seigneur des anneaux avait vu le jour en 1978. Peter Jackson a pensé à faire un petit clin d'œil à ce film d'animation dans La Communauté de l'anneau, premier opus de la saga. Durant la fête d'anniversaire de Bilbo, on peut rapidement apercevoir le Hobbit Odo Fierpied, une pipe à la main. Eh bien on retrouve la même image, avec un angle similaire, dans la version animée réalisée 23 ans plus tôt. Le fait que cette dernière ait poussé Peter Jackson a lire les livres de J. R. R. Tolkien peut sans doute expliquer ce choix artistique, loin d'être anodin.



L'Orque Grishnak. Source photo : The One Wiki To Rule Them All

Contrairement à certains films assez récents, où la technologie CGI est utilisée, la majorité des acteurs jouant des créatures de la Terre du Milieu étaient fortement maquillés pour les besoins du tournage. Ainsi, les comédiens interprétant les fameux Orques devaient arriver bien avant leurs partenaires de tournage pour qu'on ait le temps de leur poser des prothèses. Une fois grimés, ils étaient méconnaissables, mais avaient également des difficultés à respirer. Ce qui devait arriver arriva : l'acteur Stephen Ure, sous les traits de l'Orque Grishnak, commença à perdre sa capacité de déglutition entre deux prises de vue. Pris de panique, il commença à hyperventiler. Comme on peut s'en douter, personne ne s'en aperçut, son visage étant entièrement camouflé. À deux doigts d'arracher le - très onéreux - masque, il pu finalement retrouver sa faculté de respiration. "Je n'avais jamais vraiment vécu une telle panique", confia-t-il au magazine Thrillist.




Le nain Gimli. Source photo : The One Wiki To Rule Them All

Toujours une histoire de prothèses. En plus d'empêcher les comédiens de respirer, elles pouvaient causer des allergies à ceux qui les portaient. C'est ce qui arriva à John Rhys-Davies, qui jouait le nain Gimli. Au début du tournage, quatre à cinq heures de maquillage étaient nécessaires pour le faire rentrer - littéralement - dans la peau de son personnage. Or, la colle utilisée causa une inflammation autour des yeux de l'acteur britannique. Il fallut espacer les prises de deux ou trois jours, et mobiliser des doublures, car John Rhys-Davies ne pouvait plus tourner deux jours d'affilée pour éviter de fâcheuses réactions épidermiques.



33 vues
bottom of page