top of page

Le Quidditch

La Ligue 1 a beau être finie, tout comme la finale de la Ligue des Champions, aujourd’hui Graffiti va vous présenter un sport réellement magique : le quidditch.

Vous avez bien lu la dernière ligne, nous parlons bien du quidditch, sport inventé par J.K. Rowling dans Harry Potter. Nous parlons ici du quidditch moldu, une adaptation de ce sport inventée aux Etats-Unis en 2005. Dans cette version du sport, les joueurs ne jouent pas sur des balais volants (nous sommes des moldus quand même !) mais doivent quand même porter un balai sans lequel on est pénalisé.

L’équipe se compose donc de sept joueurs, comme dans les romans. Trois sont des poursuiveurs dont le but est de marquer avec le souafle. Cette balle (qui est une balle de volley-ball un peu dégonflée) peut être lancée entre les poursuiveurs afin de s’approcher des buts adverses (trois buts ronds de hauteurs différentes) et de le lancer dedans de n’importe quel côté. Chaque but vaut dix points. Un gardien de chaque équipe se trouve devant les buts. Cette personne est intouchable dans sa zone de 1,5 m environ devant les buts : on ne pourra pas y essayer de lui enlever la balle dans cette zone. En dehors de sa zone, le gardien se transforme en un poursuiveur normal, qui peut donc donner à son équipe un avantage numérique en attaque. Deux batteurs se trouvent également dans chaque équipe, qui sont les seuls à pouvoir manier les trois cognards. Ces balles (qui sont également un peu dégonflées) peuvent être lancées par les batteurs sur les autres joueurs afin de les éliminer temporairement de la partie. Trois cognards sont mis en jeu (par opposition à seulement deux dans les livres) afin de permettre à chaque équipe d’avoir au moins un cognard à tout moment.

Un attrapeur australien devant une batteause belge

Finalement, la dernière position qui fut probablement la plus difficile à adapter au jeu moldu, l’attrapeur. Son but est d’attraper le vif d’or. Celui-ci est adapté dans le sport moldu par une personne, le coureur de vif d’or, qui porte une chaussette dans laquelle une balle de tennis est glissée. La chaussette est à moitié rentrée dans le dos de son short comme pour un poule-renard-vipère. L’attrapeur ne peut essayer d’attraper le vif d’or du coureur qu’à partir de la dix-septième minute. Le coureur peut se trouver en dehors du terrain dans les limites fixées avant la partie. Attraper le vif d’or donne trente points à l’équipe et met un terme à la partie. Si le score est alors à égalité, une prolongation de cinq minutes est alors lancée, elle peut également se terminer si le vif d’or est attrapé. Si le score est encore égal, alors une nouvelle prolongation en mort subite se déroule : la première équipe à marquer ou à attraper le vif d’or gagne.


Trois fois champions du monde, les Etats-Unis sont incontestablement l’une des équipes les plus fortes au monde. Cependant, lors de la prochaine coupe du monde reportée en 2022 ou en 2023, la France espère finalement remporter le tournoi !


Source photo : theroar.com.au


47 vues
bottom of page