top of page

On visite l'atelier d'initiation à l'arabe

Dans le cadre de notre rubrique sur les ateliers de l’École, Salima Sefaihi nous a ouvert les portes de l’atelier qu’elle anime depuis plusieurs années : une initiation à l’arabe. J’essaierai donc de vous faire part de comment tous les jeudi soirs, la porte de la salle 142 nous permet d’entrer au cœur de la langue et la culture arabe.



 

S’adressant à des élèves de tous les niveaux, Mme Sefaihi transmet sa connaissance de la langue à travers un parcours méticuleusement mené. Que l’on soit déjà initié à la langue ou qu’elle nous soit tout à fait étrangère, tout le monde a la possibilité d’apprendre et d’affiner ses connaissances en arabe. Cet apprentissage commence par l’alphabet pour les élèves débutants, des dialogues du quotidien pour les initiés et les élèves suivant l’atelier depuis deux ans ou plus, et la compréhension et l’expression de l’écrit ou de l’oral. Ainsi, l’apprentissage à différents niveaux s’effectue en même temps créant un environnement convivial où les élèves apprennent autant du professeur que des uns et des autres. L’atelier ne se borne pas uniquement à un apprentissage de la langue : il est aussi question de mieux connaître les pays ayant l’arabe comme langue officielle, leur culture et leurs traditions. En effet, au moins une séance par trimestre est dédiée à la préparation de cornes de gazelle, pâtisserie traditionnelle du Maghreb dont madame Sefaihi maîtrise parfaitement la recette. Les élèves peuvent donc à leur tour apprendre leur confection et en apporter chez eux pour partager l’expérience avec leur famille. Certains d’entre eux nous ont d’ailleurs confié que malgré leur envie de partager avec leur famille, les pâtisseries étaient tellement bonnes qu’elles n’avaient pas survécu au trajet de l’École à chez eux !



Ils en parlent…

Afin de mieux illustrer mon propos, voici le témoignage de différents élèves inscrits à l’atelier arabe.


Rihanna, élève de 4e, déclare que ce cours lui donne le sentiment de se rapprocher de sa culture et ainsi de sa famille, car elle est d'origine arabe mais n'a jamais eu l'occasion d'apprendre la langue. Elle précise que c'est donc un choix personnel - bien que le cours soit intéressant pour chacun, quelle que soit sa relation à la langue.


Ce cours me donne le sentiment de me rapprocher de ma culture et ainsi de ma famille , car je suis d’origine arabe mais je n’ai jamais eu l’occasion d’apprendre la langue […]

Jassem, élève de 4e également : « Ayant été exposé depuis mon enfance à un dialecte marocain, j’ai trouvé qu’apprendre l’arabe littéraire était une manière intéressante d’enrichir ma culture et de pouvoir peut-être utiliser la langue dans mes futures études ou professions compte tenu de l’importance actuelle de l’arabe. »


En effet l’arabe est devenue l’une des langues officielles de l’ONU en 1973, et compte aujourd’hui près de 350 millions de locuteurs. Associé à l’émergence de de nouvelles puissances économiques comme l’Arabie Saoudite, ce phénomène nous donne l’image d’une importance croissante de l’arabe. On peut donc imaginer l’arabe comme une langue essentielle pour l’avenir, et pour l’apprendre c’est dès maintenant, tous les jeudis de 17h à 18h30 !

38 vues
bottom of page