top of page

Le défi des 4e — 2021

L’École alsacienne est réputée pour être une super école. Une super école, avec des supers professeurs. Et même une super école, avec des supers professeurs qui organisent des supers voyages. Depuis 1993, les élèves de 6e ont donc la chance de partir en Alsace et depuis 1978, les secondes à Florence.


Mais depuis 1998, un autre voyage fait son apparition : le défi des 4e. Ce voyage scolaire est un peu différent des autres… En effet, au programme, pas de visite, mais une compétition interclasse ! Les élèves de 4e partent quatre jours en Sologne, et s’affrontent à travers différentes épreuves, différentes disciplines, aussi bien sportives qu’intellectuelles. Kayak, tir à l’arc, basket, photographie ou échecs : il y en a pour tous les goûts ! Ainsi, tous les ans depuis plus de deux décennies, les élèves de 4e passent des mois à s’organiser et à peaufiner leur stratégie. Tous les ans... jusqu'à l’année dernière, à cause des événements que nous connaissons tous. Pris de court, les organisateurs du voyage ont été obligés de prononcer cette phrase terrible : “le défi 2020 n’aura pas lieu”. La génération d’élèves nés en 2006 restera donc à jamais la génération “sans défi”.


Le défi 2020 n'aura pas lieu

Cette année, hors de question de reproduire le même scénario ! Dès le mois de septembre, des plans sont échafaudés dans un secret relatif ; la rumeur est confirmée quelques semaines plus tard : le défi 2021 aura bien lieu… mais à l’école ! Bien sûr, avant d’être un défi pour les 4e, le projet est un défi pour les organisateurs : tout est à refaire, il faut réinventer toutes les épreuves… d’autant que des disiplines traditionnelles comme le kayak ou le biathlon sont inenvisageables. Après des mois de travail, de réunions, d’organisation, il est décidé que le défi s'étalera sur trois jours : le mardi 15, le mercredi 16 et le vendredi 18 juin avec plus de 25 épreuves organisées et animées par pas moins d’une vingtaine de professeurs.


Planning des épreuves du défi des 4e

Dès les premières épreuves, les adolescents se prennent au jeu, l’ambiance est idéale et le temps au rendez-vous. On peut voir des élèves déambuler dans les jardins, comme les élèves participant au concours de photographie. Animée par M. Perrin et M. Renault, l’épreuve consiste à prendre des clichés dans l’enceinte de l’École sur quatre thèmes proposés, comme “l’élève et le minéral”, “l’élève et le végétal” ou encore “l’élève et l’interdit”. Leurs photographies doivent être originales ; elles seront ensuite examinées par un jury, qui fera une sélection.

Marine Nahooray, organisatrice de l'épreuve Anglais
Marine Nahooray, organisatrice de l'épreuve Anglais

De même, pour l’épreuve “anglais”, les élèves sont libres de se déplacer : ils doivent découvrir qui a tué le président américain ! Pour y parvenir, ils doivent réaliser sept énigmes, qui prennent plus ou moins de temps… Ils pouvaient donc prendre le parti de jouer rapidement, mais au détriment de bonnes réponses ; ils doivent gérer leur temps. Et pour résoudre ces énigmes, ils doivent se rendre à différents endroits de l’École : l’intendance, le service international, tout le monde est dans la boucle !


Si on descend jusqu’au gymnase 2000, on peut retrouver des disciplines plus classiques et plus sportives, comme le basket, le foot ou le volley. D'autres sports ont également fait leur apparition, comme les fléchettes ; les professeurs de sport se sont dépassés pour rassasier les participants. Certains d’entre eux ne se sont cependant pas privés de prendre la pause, comme vous pouvez le voir ci-dessous.





Enfin, on retrouve également des épreuves plus intellectuelles, comme les échecs, la physique ou les mathématiques, épreuve dans laquelle les élèves doivent se mettre par groupe pour résoudre certains problèmes.



Puis, vendredi soir, les dernières épreuves : théâtre, danse et musique.. Suivies de l’annonce des résultats ! Nous vous laissons découvrir le podium ci-dessous. Vous pouvez également retrouver un extrait de l’annonce dans la vidéo en bas de page ; la cérémonie complète arrivera prochainement sur la chaîne YouTube de l’École.



Voilà donc pour cette édition un peu particulière du défi. Même si, d’après tous les professeurs et élèves que nous avons pu interroger, cette expérience fut un succès, le défi reprendra dès que possible son rythme habituel, et les élèves et professeurs participants pourront donc de nouveau s’évader quelques jours de la capitale. Cependant, le défi ne sera plus jamais le même, car le centre accueillant habituellement l’École en Sologne n’a pas résisté à la crise, et a dû fermer ses portes. Les organisateurs cherchent dores et déjà de nouveaux endroits à explorer. Prêts à tout pour continuer à organiser ce voyage, ils relèvent le défi.



606 vues
bottom of page