18/04/2020

Dossier Spécial 

Option Arts Plastiques

Pour en apprendre plus sur cette option nous nous sommes rendus à la galerie du CROUS, où ont été exposées les oeuvres des élèves de l’option, pour en faire un petit reportage photo :

Il est 18h à la galerie du CROUS, sur le mur les oeuvres des élèves de l’école, sculpture, peinture, collage, de nombreuses formes d’expressions sont présentes.

Certaines sortent carrément du lot...

Avec ce collage original sur le thème de Florence.

De haut en bas, de gauche à droite : Un squelette qui se plie aux démarches artistiques de chacun, de l’art 2.0 avec ici une machine à entendre les couleurs ! Ambiance automnale pour un dessin d’observation en extérieur. Dessin au balai, une autre manière d’explorer le corps et le geste. Ombres et lumières sur modèle.

INTERVIEWS

Interview d’un élève : Tristan Parent

Journal Graffiti : Pourquoi fais-tu l’option Arts plastiques ?

Tristan Parent : Je suis passionné par les arts depuis que je suis tout petit, j’ai beaucoup dessiné dans mon enfance et j’ai été encouragé à le faire par mes parents. J’ai rapidement décidé que les arts pouvaient être mon métier, et l’option Arts plastiques s’est imposée.

J.G : Quel est l’intérêt de l’option Arts plastiques face à un cours de dessin plus classique ?
T.P : C’est déjà un gain de temps et de concentration grâce aux horaires fixes (2h30 le jeudi). C’est donc plus facile de se concentrer dans son travail.

J.G : Y a t-il des thèmes imposés ou bien vous êtes totalement libres ?
T.P : Bien évidement il y a des thèmes imposés, mais sur le choix du matériel et de l’approche on est assez libres. C’est un parfait mélange des deux, on a des consignes avec lesquelles on peut jouer pour proposer un travail très personnel.

J.G : Merci Tristan Parent d’avoir répondu à nos questions !

Interview d’un des professeurs : Mme Kryuchkova

Journal Graffiti : Quel est l’objectif de l’option Arts Plastique ?
Valentyna Kryuchkova : L’objectif premier d’engager les élèves dans la pratique artistique et de développer leur culture artistique en vue (ou pas) d'entrer dans les écoles d’arts, cette “formation” de 2h chaque jeudi permet donc de former les élèves voulant pratiquer des métiers dans le
domaine de l’art, ou tout simplement les élèves amateurs de dessin et d’arts.

J.G : Les élèves ont-ils des sujets imposés où sont-ils totalement libres ?
V.K : L’option Arts plastiques poursuit le développement des apprentissages acquis au collège, les sujets sont libres d’interprétation, mais le but est d’engager une pratique plus ambitieuse et aboutie.

J.G : Et quels sont ces sujets ?
V.K : Nous avons par exemple un sujet “Le fragment contient le tout” le but étant de suggérer un œuvre en partant de son fragment, nous avons également travaillé sur la réserve comme si le vide et l’absence pouvaient nous parler de présence. Nous avons consacré de nombreuses séances dédiées au dessin d’observation comme pour les arbres et son placement dans l’espace. Actuellement nous travaillons le sujet “Le corps et les gestes”, le but étant de représenter les gestes à l'échelle une, les élèves étaient totalement libres sur la technique à employer.

J.G : L’option s’adresse-t-elle à tous ?
V.K : Bien sûr ! Dans notre groupe nous avons aussi bien des élèves qui envisagent une carrière artistique comme d’autres qui souhaitent une carrière plus “scientifique” et qui choisissent l’option par passion.

J.G : Merci Valentyna Kryuchkova d’avoir répondu à nos questions !

 
 

© Atelier Journal "Graffiti" 2019/2021

Pour contacter les éditeurs du site, cliquez ici

redaction@journal-graffiti.fr /  Tous les mardis de 13h00 à 14h00 / Au C.D.I

  • Deezer - White Circle
  • Spotify - Cercle blanc
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc