top of page

Coupe du monde de rugby

Du 8 septembre au 28 octobre 2023 s’est déroulée la Coupe du monde de rugby, dans neuf villes françaises différentes. Graffiti est parti à la rencontre d’élèves qui ont vécu, et parfois (re)découvert ce sport au cours de la Coupe du monde.


La Coupe du monde de rugby à XV a été l’occasion pour de nombreuses personnes de découvrir le rugby, un sport dont de nombreuses personnes ne connaissaient pas les règles : « je connaissais le rugby, mais pas du tout les règles. Après avoir regardé 2-3 matchs c’était bon » nous dit un élève de terminale. Cela ne semble pas être un cas isolé : la Coupe du monde en France bat des records en terme de nombre de téléspectateurs. Selon Jacques Rivoal, président de France 2023 interrogé par actu.fr, pour de nombreux matchs il y a une audience supérieure de 30 % à 40 % à la dernière Coupe du monde au Japon, dont l’audience avait pourtant déjà atteint des records.


Cet engouement témoigne d’une grande fête qui a eu lieu en France à l’occasion de cette compétition : « C’était plutôt fun à regarder : pour être allée à la fan zone place de la Concorde, j’ai trouvé qu’il y avait une super bonne ambiance » nous déclare une néo-supportrice de l’équipe de France. La fête était d’autant plus importante que cela faisait longtemps que le XV de France n’avait pas été aussi fort : « c’est exceptionnel d’avoir la Coupe du monde en France, d’autant plus que l’équipe de France avait le meilleur niveau qu’elle n’a jamais eu depuis plus de quinze ans » nous confie un rugbyman aguerri. En effet, elle avait entamé la Coupe du monde troisième au classement mondial, un an après avoir réalisé un Grand Chelem (lorsqu’une équipe bat toutes les autres équipes pendant le tournoi) au Tournoi des Six Nations. Le meilleur joueur au monde, Antoine Dupont, faisait également partie de l’équipe. De quoi contribuer à l’effervescence.



« […] vraiment une super bonne découverte, il faut que je regarde pour l’équipe de France féminine […] »


Malheureusement, le parcours des Bleus a tourné court : ils ont été éliminés dès les quarts de finale, face à l’Afrique du Sud, à un point près (28-29). Néanmoins les élèves interrogés gardent un souvenir positif de cette Coupe du monde : « même après qu’on ait perdu, ils étaient assez fair play avec les supporters de l’Afrique du Sud. Donc vraiment une super bonne découverte, il faut que je regarde pour l’équipe de France féminine maintenant » nous déclare cette même néo-supportrice. Si certains mettent en avant le contact comme raison pour leur intérêt (ou désintérêt pour le sport), d’autres insistent sur les valeurs que portent le rugby : « le respect (de l’arbitre et de l’adversaire), la cohésion, l’entraide, le partage, le courage, l’abnégation » selon le rugbyman.


La Coupe du monde de rugby à XV en France nous aura tous fait vivre ce sport qui souffre d’un déficit de visibilité par rapport au football dans notre pays. Les Jeux Olympiques de Paris seront l’occasion de découvrir son cousin, le rugby à sept.

35 vues
bottom of page