top of page

Anecdotes de profs #4

Anecdotes recueillies par Simone Faure et Frédéric Lucaussy

 
Lionel Menasché

Mme Paulus

Oups ! Excusez-moi !


Lorsque je suis arrivée à l’EA, on me demandait constamment de sortir mon carnet pour  entrer ou sortir… Alors que j’étais professeure ! Cependant, je n’ai jamais mal pris qu’on me le demande : au contraire, cela me faisait sourire de voir la gêne de mes collègues lorsqu'ils se rendaient compte que je ne n’étais effectivement pas une élève. Aujourd’hui encore cela me fait sourire ! Mais avec un masque en même temps, difficile d’identifier clairement la personne. Pendant un an, j'ai vécu avec une dizaine d'années en moins ! J’ai eu l’occasion d’en reparler à certains, et tout le monde en rit !



 

Clémence Bourdier

M. Marbeau

L’arroseur arrosé


Lors de la crise COVID, j'ai sans doute été le professeur le plus touché par la pandémie. Dès mars 2020, j'ai été hospitalisé et je suis resté un bon mois à l'hôpital. Beaucoup de collègues, d'élèves m'ont envoyé des messages de soutien et même des anciens élèves. Et, parmi ces derniers, Sarah D., devenue un grand médecin, m'a rappelé une anecdote que j'avais oubliée.


Il y a donc assez longtemps, je donnais un cours d'histoire-géographie à des élèves de 1re. J'avais deux heures consécutives je crois. J'avais dû sortir un moment pendant la récréation, entre ces deux heures. J'avais un élève, Paul B., plutôt dissipé et espiègle qui a voulu me faire une farce : il a mis de la craie sur mon siège. Il espérait donc que j'allais m'asseoir et que j'ai le pantalon plein de craie. Mais je m'en suis rendu compte et à la fin du cours, alors qu'il était sorti de la classe, j'ai moi-même mis plein de craie sur son siège. Mais, contrairement à moi, il ne s'en est pas rendu compte et il avait de la craie sur ses habits ! Cela a suscité un fou-rire dans toute la classe.


Sarah D. m'a dit que quand elle pensait à cette anecdote, elle en riait encore et que c'était un de ses bons souvenirs de sa scolarité à l'École.



 

Mme Bordes

Sauvez Pinpin !


J'aime bien contextualiser mes activités pratiques. Pour un TP d'immunologie, je propose à mes élèves de "sauver Pinpin, le lapin du laboratoire de l'École alsacienne, car le diabolique professeur Bordes lui a injecté une substance inconnue... simplement pour s’amuser ! Suite à cette injection, Pinpin a très mauvaise mine : il est verdâtre, apathique et dépressif ... Il faut donc trouver l'antidote rapidement." À chaque fois, il y a toujours un élève pour me demander, "Mais c'est vrai madame ? Vous avez fait cela ?". Je dois donc toujours les rassurer !

282 vues
bottom of page