Marc GLAYSE, 64 ans, retraité,

Paris, FRANCE

Graffiti : Vous sentez-vous concerné parmi les personnes “fragiles”, étant donné que vous avez plus de 60 ans, et que vous avez de l’hypertension ?

Marc Glayse : Oui, ayant moi-même plus de 60 ans, et un peu d’hypertension. Il faut se protéger, peut-être un peu plus que les autres.

 

G : Où êtes-vous confiné ?

MG : À la maison comme tout le monde. Mais comme nous faisons des travaux à la maison, nous sommes dans un logement provisoire sans toutes nos affaires habituelles. Ce qui complique un peu les choses.

 

G : Êtes-vous inquiet pour ta santé ?

MG : Non pas particulièrement. Il faut respecter les gestes barrières, donnés par le gouvernement, et

faire attention.

 

G : Quand pensez-vous que l’épidémie va se terminer ?

MG : Si l’on prend l’exemple de la Chine, il faut compter au moins deux à trois mois. On vois bien que

le confinement fonctionne bien.

 

G : Comment occupez-vous tes journées ?

MG : Difficile n’ayant pas à portée de mains nos affaires habituelles. J’ai gardé une de mes guitares avec moi. J’en profite pour travailler et apprendre de nouveaux morceaux. Mais comme mes talents sont très limités, je préfère écouter de vrais virtuoses : les grands guitaristes de légendes comme Alexandre Logoya ou JulienBrean, mais aussi des jeunes prodiges de la guitare actuelle comme Thibault Cauvin ou Thibaut Garcia. Mais je ne rechigne pas à quelques morceaux de pickings avec un des maîtres incontestés ; Marcel Dady.

 

G : Que pensez-vous des règles de confinement ?

MG : Il faut les suivre. L’exemple d’autres pays comme la Chine montre que c’est vraisemblablement une solution efficace et qui réussit.