Isabelle Fan,

confinée en Chine pendant un mois

J’ai été confinée à Kaifen, une ville au centre de la Chine à 700km de Wuhan il y a environ deux mois. J’étais venue pour fêter le nouvel an chinois avec ma famille. Notre ville a été mise en quarantaine deux jours après Wuhan, un confinement plus strict que celui que vous connaissez aujourd’hui à Paris.

Au début, j’étais assez angoissée car le virus, en plus d’être nouveau, touche surtout des personnes de mon âge. J’ai passé la première semaine sans sortir.

Ensuite, j’ai commencé à m’adapter et j’ai réussi à maintenir un bon rythme de vie. Je disposais d’un appartement assez spacieux, ce qui nous permettait à tou d’avoir notre espace. J’ai commencé le télétravail en février, ou j’avais des réunions avec des collègues de l’étranger.

J’ai une amie dont les parents ont été contaminés par le virus. Heureusement aujourd’hui ils sont guéris et je ne m’inquiète plus pour eux. Dans ma ville il y a eu très peu de cas, 26 pour être plus précise, qui ont tous été guéris.

Aujourd’hui la mise en quarantaine est terminée et la plupart des magasins ont rouvert. La vie est à peu près redevenue à la normale, mais aujourd’hui les Chinois respectent plus les règles d’hygiène. Pour ma part, je suis plus vigilante.

Cette période a arrêté l’économie, et notre pays va avoir du mal à s’en remettre mais je crois que la Chine va réussir à réparer les problèmes en cette deuxième partie de l’année.

© Atelier Journal "Graffiti" 2019/2021

Pour contacter les éditeurs du site, cliquez ici

redaction@journal-graffiti.fr /  Tous les mardis de 13h00 à 14h00 / Au C.D.I

  • Deezer - White Circle
  • Spotify - Cercle blanc
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc