top of page

L’équipe féminine de volley en demi-finale des inter-académiques !

Les joueuses de l’École alsacienne atteignent la demi-finale des inter-académiques de volleyball. Graffiti a eu la chance d’y être et de les encourager.

 

Le gymnase ENCPB n’a pas encore ouvert ses portes. Ambiance stressée ce 15 février 2023, on se fait des checks, on s’interroge : quelles écoles seront là ? Et quels coachs ? On reconnaît des visages. “Le roux nous coachera”, entend-t-on. Les vestiaires sont ouverts, les équipes se préparent. Les supporters parlent trop fort. “L’Alsa, elles peuvent faire des balles qui t’explosent en main, elles sont très grandes…” Un doigt pointe une joueuse : “Elle, c’est un danger.” “En fait on est mort, je vais perdre de la thune”, dit un jeune qui a même parié de l’argent avec ses copains. Pour cette demi-finale de volley inter-académique des lycées, la réputation de l’équipe de l’Alsacienne avait précédé les joueuses.


Pourtant, quand on a la chance de les rencontrer, ce n’est ni leur taille, ni leurs balles explosives qui les caractérisent mais d’autres forces plus subtiles. Leur amitié par exemple – elles s’entendent bien, y compris en dehors des terrains de volley. Leur complémentarité fait qu’elles sont aussi fortes au service qu’à la réception. Quand je leur pose la question, elles admettent aussi quelques faiblesses : parfois un manque de communication sur le terrain et encore trop de fautes de filet. Les règles de cette demi-finale sont celles du championnat de France. L’organisateur de l’UNSS était présent et a encouragé les équipes avant leurs matchs.





14h17. Premier coup de sifflet. Le cri de notre équipe parcourt la salle : “Et… Alsacienne !” Même Monsieur Fachena s’y met. Il faut dire que c’est la première fois que l’équipe parvient à ce niveau. Le premier point est pour elles. Le premier set se joue à 5 points d’écart, 20-25 l’Alsacienne se laisse dépasser par son adversaire l’École nationale de chimie, physique et biologie (ENCPB). Le deuxième est plus serré : 25-27. Parmi les fans de l’Alsacienne, on s’interroge sur une faute déclarée par l’arbitre qui nous semble discutable, surtout quand le set se joue à deux points d’écart.


Pause boisson et récupération. Le temps de faire deux trois balles avec la capitaine Kim. Elle est un peu déçue. Le rêve de première place s’est évanoui. Il reste la possibilité d’une troisième place. Le deuxième match se joue contre Louis-le-Grand. J’en profite pour demander à M. Fachena en quoi notre équipe peut s’améliorer. Il trouve les joueuses très au niveau, mais regrette qu’elles aient fait des petites erreurs en fin de match, qu’il attribue à une baisse de concentration.


Nouveau coup de sifflet. Nouveaux paris, y compris de M. Fachena entraîné par l’ambiance. L’Alsa gagne le premier set avec deux points d’avance, mais perd le deuxième de huit points. Pour le set décisif, elles sont bien dans le jeu et l’emportent avec dix points d’avance ! L’Alsacienne, finalement, arrive troisième. Voilà nos joueuses avec des médailles de bronze. Les organisateurs en ont prévu deux de trop. Fair play, nos volleyeuses décident d’en donner une à Pierre Fachena. L’occasion d’une photo de groupe, médailles autour du cou. Bravo les filles, et bonne chance pour les compétitions à venir !



Simone Faure


Photographies :

Alexandre Barbaron

81 vues
bottom of page