L’École est de sortie... Au théâtre (bis)

Le mercredi 11 mai 2022, l’option théâtre de seconde de l’École alsacienne est allée voir un nouveau spectacle au Théâtre La Flèche, écrit et joué par Lucas Hérault, seul en scène, et intitulé Rouler des Pelles au Néant.


Dans ce spectacle si original et surprenant, un mélange attirant de danse, de mime et de théâtre, ce comédien, bien que seul sur scène avec seulement trois chaises, quelques vestes et un chien en peluche, nous plonge dans un monde plein de couleur et de vie. On rencontre toute une variété de personnages : que ce soit un serveur épuisé et submergé courant dans tous les sens, un adolescent à une fête, désespéré dans sa volonté de plaire, un homme se lamentant parce qu’« il est beau ». Il parvient à rendre chaque personnage si drôle qu'on ne peut pas s’arrêter de rire, grâce à sa manière de jouer et d’incarner chaque rôle à la perfection, mais aussi de façon assez émouvante par l’authenticité qui se cache derrière ces caractères comiquement exagérés. Il nous montre notre absurdité avec une ironie mordante, mais il célèbre aussi et rend hommage tout de même à toutes ces différentes personnes et identités, ce monde sans sens mais si beau où chacun fait finalement n’importe quoi sans perdre l’envie de vivre et de danser malgré tout, de déplacer toujours les chaises et grandir et changer, sans perdre l’envie de rouler des pelles au néant.



C’est un spectacle qui s’ancre autour de la gestuelle et joue beaucoup avec le corps - le comédien s’exprime en effet davantage avec le mime qu’avec la parole, mais on comprend tout, ce qui témoigne encore de son talent de comédien. Cette pièce s’interroge également souvent sur les limites - les limites de l’expression (par la parole ou par les mouvements), la limite entre lui et le public, les limites aussi entre tous ces différents personnages, tous joués par lui, et qui peuvent finalement être vus comme les identités d’une seule personne. C’est un spectacle qui nous fait passer un bon moment, où on ne voit pas le temps s’écouler, mais aussi qui porte un message poétique d’espoir, où chaque détail est réfléchi et qui nous permet de redécouvrir encore la beauté du monde, de la vie et de l’art. À voir absolument !

Merci à Madame Rozé d’avoir organisé cette sortie et merci à Lucas Hérault, metteur en scène de l’Atelier théâtre de l'École, et qui intervient souvent aussi à l’option théâtre, pour ce beau spectacle !


Veronika Cameron

19 vues