top of page

Différentes façons de fêter Noël

Alors que les rues de Paris se chargent progressivement de guirlandes lumineuses annonçant les fêtes de fin d’année, Graffiti vous propose de découvrir différentes façons de fêter Noël dans le monde. Montez dans le traîneau du Père Noël, et en route pour un rapide tour du globe !


 

Noël, une célébration empreinte d'histoire et de traditions, trouve ses racines dans la foi chrétienne. Initialement marquée par la cérémonie du 24 décembre, cette fête revêt une signification particulière pour les familles du monde entier, symbolisant la naissance de Jésus Christ. Cependant, au fil du temps, les coutumes de Noël ont évolué et se sont répandues à travers le monde, prenant des formes variées. Aujourd'hui, la célébration transcende les frontières culturelles et religieuses. Certains pays optent pour des festivités laïques, centrées sur l'échange de cadeaux et les réunions familiales, tandis que d'autres conservent des traditions religieuses profondément ancrées. Des lumières éblouissantes des marchés de Noël en Europe aux célébrations vibrantes en Amérique du Nord, chaque région apporte sa touche unique à cette période de l'année. Qu'il s'agisse de déguster des mets traditionnels, d'organiser des défilés féeriques, ou de participer à des rituels familiaux, Noël unit les gens à travers le monde dans une ambiance de joie de partage.


En France, Noël est marqué par des repas gargantuesques composés d’huîtres, de foie gras, de dinde, et de la fameuse bûche.  Les familles décorent ensemble leurs sapins avec des boules et guirlandes. Cependant, à l’origine, on accrochait des fruits (notamment des pommes) et des bougies. Mais la légende raconte qu'au milieu du XIXe siècle, une importante sécheresse priva la région des Vosges de pommes. Un souffleur de verre a alors l’idée de reproduire la forme des pommes, mais en verre rouge. Très vite, la tradition se répand en France et dépasse ses frontières, ce qui conduit au remplacement progressif des bougies par des guirlandes lumineuses et des lamettas, fils métalliques brillants, apportant une touche scintillante et festive à la décoration. Dans les familles catholiques, un élément de la décoration à ne pas oublier est la crèche. En effet, au XIIIe siècle, François d'Assise aurait créé la première crèche vivante dans une grotte de Greccio, en Italie. Pendant la messe de Noël, il aurait pris un enfant dans ses bras, instaurant ainsi une tradition qui s'est répandue en Italie et en Provence. Les premières crèches miniatures sont apparues à Prague au XVIe siècle puis, à la fin du XIXe siècle, les santons en argile, originaires de Provence, ont enrichi cette coutume. Ces petites figurines représentent des métiers traditionnels, offrant symboliquement les fruits du travail des villageois à l'Enfant Jésus.


En Angleterre, Noël a un aspect religieux marqué. Le 24 décembre est férié et consacré aux derniers préparatifs, qui sont des moments conviviaux. Les enfants se rendent dans la rue par groupes pour chanter les Christmas Carols (chants de Noël), pour lesquels ils reçoivent parfois en échange des pièces et/ou des sucreries. C’est aussi l’occasion de réaliser les Mince pies, tartelettes sucrées aux fruits secs, dont une partie est déposée au pied du sapin à l’intention du père Noël. Il est aussi traditionnel d’envoyer des cartes à de nombreuses personnes, membres de la famille comme amis proches. Le 25 au matin, après avoir déballé les cadeaux et leurs stockings, les Britanniques vont souvent à la messe, puis rentrent déjeuner en famille. C’est l’occasion d’ouvrir les crackers en forme de papillotes. Pour le dessert, il est habituel de déguster le classique Christmas pudding. La tradition est de déposer dessus certains petits objets symboliques tels qu’une pièce de 6 pences pour attirer la prospérité. Le 26 décembre, Boxing Day, est aussi férié et consacré à la charité.

 




En Finlande, le pays supposé du Père Noël, on réalise du porridge au riz à la veille de Noël, dans lequel on glisse une amande, qui apportera le bonheur à celui qui la trouvera La tradition veut aussi qu’il soit accompagné de glögi, un vin chaud épicé. Toutefois, le moment le plus attendu est la visite du Père Noël dans chaque maison, afin d’apporter des cadeaux bien mérités aux enfants.


Au Liban, la magie de Noël est célébrée sous le vocable littéral de "la fête de la naissance", soulignant l'essence même de cette célébration. Bien que le pays soit occidentalisé, partageant des traditions similaires à celles de la France, il ajoute sa propre touche distinctive à la fête. Les Libanais résonnent avec le chant emblématique "Nuit de fête", une adaptation joyeuse de "Jingle Bells". La gastronomie libanaise s'harmonise avec les classiques occidentaux, mêlant bûche et fruits de mer aux délices du mezze et du meghli, un dessert traditionnel local. La messe de minuit revêt une importance particulière, symbolisant la spiritualité profonde de cette nuit sacrée. Dans un geste de charité, une tradition du "panier des pauvres" se perpétue, soulignant l'importance de la générosité en cette période festive. Ainsi, le Liban, fusionnant les influences orientales et occidentales, offre une célébration de Noël riche en diversité culturelle et spirituelle.


Au Japon, bien que Noël ne soit pas érigé en fête nationale, les célébrations y trouvent une place particulièrement chaleureuse. La veille de Noël n'est pas seulement une occasion de festivités, mais revêt une signification romantique, comparable à notre Saint-Valentin. C'est un moment privilégié où les couples et les amis se retrouvent pour célébrer ensemble. La tradition du "kurisumasu keki", un gâteau de Noël, constitue un symbole de prospérité depuis la reprise du Japon après la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, le pays a adopté une coutume inhabituelle liée à la gastronomie de Noël : le menu KFC s’est rendu extrêmement populaire, ce phénomène découlant d'une campagne publicitaire des années 70. Les rues des villes japonaises sont illuminées de manière éblouissante pour créer une ambiance féérique et les marchés de Noël ajoutent également à l'effervescence générale, offrant une variété de délices et de cadeaux pour enrichir les festivités. 



Un article écrit par Venise Balazuc- -Schweitzer et Jeanne Fatome

17 vues
bottom of page